Leptitatelier.fr » Petits travaux » Décapage chimique : que signifie le décapage ?

Décapage chimique : que signifie le décapage ?

Le décapage est une technique spéciale dont le but est de débarrasser les surfaces des impuretés qui auraient pu s’y accumuler. Un meuble usé ou longtemps non utilisé sur lequel plusieurs couches de saletés se sont déposées, une porte sur laquelle vous avez volontairement déposé un produit quelconque que vous désirez retirer maintenant, ou encore, le volet de votre balcon que les poussières tenaces refusent de quitter. Toutes situations nécessitent un décapage pour retrouver l’aspect primitif de toutes ces surfaces.

Un décapage peut se faire de plusieurs techniques, il en existe des mécaniques (manuelles), des thermiques, des chimiques etc.

Le décapage mécanique consiste aux méthodes de brossage, de frottement….etc. Le thermique se fait au moyen des hautes températures et ce via des fours spécialisés.

Quels sont les types des décapants chimiques ?

Quant au décapage chimique il peut être fait sur le métal, sur le bois, et même sur les cheveux. Dans le dernier cas, il est question d’éclaircir ses cheveux et se débarrasser des teintes artificielles, soit pour retrouver la couleur naturelle ou pour faire une nouvelle coloration. Comme son nom l’indique, il est réalisé par le biais de de décapants de nature chimique dont la sélection dépend du produit à décaper également appelé substrat.

Le décapage chimique est surtout recommandé lorsque la nature de la surface à décaper est sensible à la chaleur par exemple, ce qui rend le décapage thermique impossible. Généralement chaque type de décapage est connu pour correspondre à des surfaces particulières, il est impératif de bien se renseigner pour acheter le meilleur décapant chimique selon votre cas et obtenir les meilleurs résultats.

Le décapant chimique à utiliser peut être à base de soude caustique (fait de sodium ou de potassium) ou bien il peut se présenter sous forme de solvant :

  • Les décapants chimiques en solvants : ce sont des liquides assez épais ressemblant plutôt aux gels. Ils offrent des résultats prompts, visibles en quelques minutes. Par contre, leur efficacité peut s’avérer modérée, nécessitant donc l’application de plusieurs couches pour obtenir le résultat final.
  • Les décapants chimiques sodiques : contrairement aux précédents, il n’est pas indispensable de réitérer la pose sur la surface à décaper. Une seule application suffit de manière générale mais elle doit durer plus longtemps pour une efficacité optimale. Il est possible que la surface noircisse après son décapage (surtout certains types de bois comme le chêne et châtaigner), c’est assez commun, l’usage d’un éclaircisseur permet de dissiper cet effet.

Pour quel décapant opter ?

Comme déjà dit précédemment, le choix du décapant dépendra de la nature de la surface à décaper. Un support en bois (meubles, volets…) nécessite un décapage à base d’ammoniac. Un autre fait de métal, et plus particulièrement de cuivre requiert de l’acide azotique avec le sulfurique.