Leptitatelier.fr » Santé » Un ventre gonflé comme une femme enceinte, quels sont les symptômes ?

Un ventre gonflé comme une femme enceinte, quels sont les symptômes ?

Avoir le ventre gonflé n'est pas forcément un signe de grossesse. Avoir un ventre ballonné ou gonflé comme celui d'une femme enceinte fait généralement partie des symptômes de troubles digestifs fréquents. Ces derniers sont pour la plupart des cas bénins associés à de mauvaises habitudes alimentaires.

Le ventre ballonné est un syndrome dont les hommes peuvent également souffrir, mais cela est peu fréquent. Pour les femmes, il serait judicieux de réaliser un test de grossesse ou des analyses de sang, notamment pour évincer l'éventualité d'un heureux évènement à venir. Cela permettra d'écarter cette éventualité et de se consacrer pleinement à la recherche des causes et solutions à cet état de choses.

Les causes et symptômes du ventre gonflé ou ballonné

Certaines femmes paniquent et se sentent mal à l'aise lorsqu'elles se regardent dans la glace et aperçoivent ce ventre gonflé comme celui d'une femme enceinte. En effet, il n'est pas très agréable de savoir que l'on a une apparence aussi peu gracieuse.

Pourtant, le phénomène du ventre gonflé est récurrent, surtout chez les femmes. Cela est surtout dû au fait que la nourriture n'est pas le seul facteur pouvant être à l'origine du gonflement du ventre.

En effet, cette situation est très embarrassante et préoccupante pour les femmes. Cependant, il est très probable qu'une mauvaise hygiène alimentaire soit à l'origine de ce désagrément. Dans d'autres cas, il s'agirait d'un signe annonciateur des menstrues chez les femmes.

Plusieurs facteurs peuvent donc expliquer le gonflement ou le ballonnement du ventre.

  • L'alimentation

En effet, de nombreux aliments fermentent lors de la digestion et libèrent des gaz qui provoquent des flatulences et des ballonnements. De ce fait, il serait judicieux d'éliminer de son alimentation les aliments gras comme les fast-foods et les viandes en sauce. On pourrait également éviter le pain et les céréales complètes composées de fibres insolubles. Le lait de vache qui provoque généralement des intolérances au lactose est aussi à éviter. Les crucifères et les légumineuses peuvent également être à l'origine de gaz et flatulences.

Il faut aussi dire que les polyols contenus dans les chewing-gums et les bonbons sans sucre provoquent aussi des gaz.

  • Les causes hormonales

Le gonflement ou ballonnement du ventre peut également être un symptôme prémenstruel. Dans ces cas-là il est généralement accompagné de constipation et de crampes abdominales.

Il peut en outre s'agir des modifications hormonales provoquées par la venue de la ménopause. En effet, ces modifications hormonales favorisent l'apparition de tissus graisseux autour de la sangle abdominale, rendant le ventre un peu plus volumineux. Aussi, le vieillissement s'accompagne du ralentissement du métabolisme et par ricochet, d'un stockage plus important de graisses au niveau de l'abdomen.

La progestérone produite en grande quantité pendant la grossesse est à l'origine d'un ventre bien dur et gonflé, ainsi que d'un trouble du transit intestinal.

Parfois, il peut s'agir des effets de l'endométriose, une maladie qui touche plusieurs femmes. Au cours des menstrues, un tissu se développe hors de l'utérus et provoque des lésions, des adhérences et des kystes ovariens (endométriomes) dans les organes colonisés. Ceci peut alors provoquer un gonflement du ventre semblable à celui d'une femme enceinte.

Comment les traiter ?

Le ventre qui gonfle comme celui d'une femme enceinte n'est pas toujours très agréable puisque la sensation est handicapante pour la personne qui en souffre. Pour y remédier, la première des choses à faire est de procéder à un changement de régime alimentaire.

La tendance est au régime sans FODMAP, c'est-à-dire sans certains glucides contenus dans certains aliments, et qui produisent de l'alcool, du sucre, du fructose, du lactose, des fructanes et des galactanes. Ils sont généralement liés aux troubles digestifs car ils attirent l'excès de liquide dans le système digestif, entraînant ainsi des gonflements. Ce régime permettra de se tenir éloigné des aliments sur le pouce (fast-foods, surgelés, aliments industriels) et de se rapprocher plus des aliments entiers et bios.

Les ballonnements deviennent inquiétants lorsqu'ils sont répétitifs et s'accompagnent d'autres symptômes tels que :

  • des nausées et des vomissements,
  • du sang dans les selles,
  • de la fièvre,
  • des brûlures.

À ce stade, il serait préférable de consulter rapidement un médecin pour qu'il puisse réaliser des examens adéquats. Ceci permettra de savoir si le problème peut être résolu avec un traitement ou avec une hygiène alimentaire restrictive. Les gonflements et ballonnements peuvent en effet être causés par des pathologies sous-jacentes comme le syndrome de l'intestin irritable, la maladie de Crohn ou encore le cancer du côlon.

En général, les gonflements et ballonnements sont favorisés par un état anxieux ou stressé. Il faut alors faire attention et prendre quelques mesures de précaution. Il s'agira de :

  • prendre au moins 20 minutes pour chacun de ses repas
  • mâcher lentement et prendre le temps de bien mastiquer les aliments avant de les ingérer pour empêcher l'absorption de l'air
  • éviter de dîner tard le soir.

De meilleures habitudes alimentaires seront les bienvenues et auront pour effet d'éradiquer ce désagrément. Il faudrait alors privilégier certains aliments au détriment d'autres.

Les aliments à éviter

Il faudrait supprimer de son quotidien la consommation de pain, de céréales, de produits à base de gluten, le lait de vache, les soupes industrielles, les charcuteries, les viandes grasses, les légumes crus, les boissons gazeuses et les légumineuses.

Les aliments à privilégier

Pour une bonne digestion, il serait préférable de miser sur des légumes verts, des fruits cuits, des herbes aromatiques ou encore des agrumes tels que l'ananas ou le citron, des boissons chaudes après les repas et une activité physique régulière.

Après avoir assaini son hygiène alimentaire, il faudra penser à bien s'hydrater (minimum 1,5 litre d'eau par jour) et à pratiquer une activité physique régulière. Cette dernière facilitera le transit la digestion. Une séance de sport une heure après le repas, et ceci deux fois par semaine sera vraiment bénéfique. Les exercices physiques très entreprenants après le repas pourraient causer des douleurs dans le ventre, il ne serait donc pas nécessaire de se lancer dans de la musculation ou du fitness.

La prise de charbon actif permet également de soulager le ballonnement ou le gonflement du ventre. En effet, il a la capacité d'absorber jusqu'à 100 fois son volume en gaz, éliminant ainsi les gaz dus aux fermentations. C'est une solution qui peut s'avérer de la plus grande utilité et apporter un soulagement rapide et efficace.